Créations · 18 juillet 2017, 16:10

Nayel Zeaiter et le mystère de la sainte Elisabeth

Clément Charbonnier, 2017

C’est à un véritable travail d’enquêteur que Nayel Zeaiter s’est attelé pour la réalisation du mur Ligier Richier, l’une des œuvres 2017 de Vent des Forêts.

Pour restituer le plus fidèlement possible les données établies et les recherches actuelles sur la statue de la sainte Elisabeth attribuée à Ligier Richier, sculpteur de la Renaissance, et récemment offerte à la ville de Saint-Mihiel, Nayel Zeaiter a utilisé une documentation qu’il a essayé de rendre la plus exhaustive possible. Outre les ouvrages d’histoire de l’art, il a puisé dans des sources très variées comme la presse des années 30, les archives de la préfecture de Paris, ou l’inépuisable banque de données du site Gallica de la BNF.
Il a fallu remonter de nombreuses pistes pour démêler le vrai du faux, le plausible du fantasme : du contexte possible de la réalisation de la statue, aux causes de sa destruction partielle en passant par ses multiples disparitions et redécouvertes au fil de l’histoire.

Nayel Zeaiter a pu bénéficier, pour ces recherches, du formidable travail réalisé par Marie Lecasseur (responsable de la conservation départementale des musées de la Meuse), Paulette Choné, (Professeur émérite d’histoire de l’art moderne à l’Université de Bourgogne) et du Centre de recherche et de restauration des musées de France (C2RMF) au Louvre.
L’histoire de cette statue est encore pleine de zones d’ombre, y compris dans la première moitié du XXe siècle, et il est possible que de nouvelles sources d’information viennent compléter cette enquête.

  • VdF, 2017

  • VdF, 2017

Pour celles et ceux qui voudraient à leur tour retracer (voire continuer ?) ce travail de recherche, voici la bibliographie des sources utilisées par l’artiste :

Ouvrages en consultation libre sur Internet :

Ouvrages de référence :

  • Bernard Noël, Paulette Choné, Jean-Luc Tartarin, Ligier Richier, Département de la Meuse – Serge Domini Éditeur, 2000
  • Charles-Emmanuel Dumont, Histoire de la ville de Saint-Mihiel, Derache, 1860 – 1862 (ouvrage accessible à la bibliothèque de Saint-Mihiel)
  • Paul Denis, Ligier Richier l’artiste et son œuvre, Berger-Levrault, 1911
  • Guillaume Farel, 1489-1565, Biographie Nouvelle, Delachaux et Niestlé, 1930
  • Nicolas-Armand Buvignier, Statistique géologique, minéralogique, minérallurgique et paléontologique du département de la Meuse, éd. J.-B. Baillière, Paris, 1852
  • Annie Lacroix-Riz, Les élites françaises entre 1940 et 1944 : De la collaboration avec l’Allemagne à l’alliance américaine, Armand-Colin, 2016
  • Annie Lacroix-Riz, Paul Stouder, Industriels et banquiers français sous l’Occupation, Armand-Colin, 2013
  • Pierre Montagnon, 42, rue de la santé : Une prison politique, Pygmalion, 2012

Autre source :

  • Les archives de la préfecture de police de Paris, dossiers BA1903, DB536, 77W186-122411

Et un documentaire pour découvrir les œuvres de Ligier Richier en Meuse :

Nayel Zeaiter est né en 1988, vit et travaille à Paris

L’œuvre est réalisée avec le soutien de l’entreprise de maçonnerie Someil (Valbois, 55) et l’aide des bénévoles de Vent des Forêts.

Contributions autour de cet article

Enrichissez et partagez vos œuvres coups de cœur sur les réseaux sociaux.
Contribuez #ventdesforets !