Créations  ·  13 février 2020, 15:19

Inauguration des nouvelles œuvres

Eighties lo-fi, sur le circuit du Gros Charme

Rendez-vous à l’inauguration des nouvelles œuvres le 10 juillet 2021 

avec Jean-Baptiste Janisset (fr), Mengzhi Zheng (fr né cn), Cédric Esturillo (fr), Alexander Lee (fr), Bill Kouélany (cg), Amandine Guruceaga (fr), Thomas Sindicas (fr).

Programme :
. 11h. À Lahaymeix, inauguration officielle 100% Vent des Forêts, en présence des artistes. Verre de l’amitié, pique-nique tiré du sac.
. 14h30. Les enfants de 8 à 11 ans ont rendez-vous à l’entrée du Court circuit pour le jeu promenade avec Thomas Sindicas, œuvre n°236.
. 15h. Rdv autour de l’œuvre d’Amandine Guruceaga pour une performance sonore de Stefano Gervasoni, œuvre n°230.
. 16h. Lecture-performance du poème Souffles par Pierre-man’s, sur le circuit de la Croix Camonin, (œuvre n°231), en présence de Bill Kouélany, dans le cadre de la Saison Africa2020, mise en œuvre par l’Institut français.
. 17h. Marche au départ de Lahaymeix avec Alexander Lee, Fa’ahei de sa sculpture, œuvre n°229.
. 21h. Bal au village de Lahaymeix.

Les œuvres en cours de création :

Jean-Baptiste Janisset finalise la réalisation de sa Cabane du Berger, en partenariat avec des élèves du Lycée Henri Loritz de Nancy (54), en travaillant le laiton à partir de motifs collectés et de formes coulées dans du sable de fonderie.

Jean-Baptiste Janisset, dans l'atelier de Dominique Rennesson (Chauvoncourt, 55) ©VdF

Jean-Baptiste Janisset, avec les élèves du Lycée Loritz de Nancy (54) ©VdF

Coulée au Lycée Henri Loritz, Nancy (54)©VdF

Moulage en plâtre ©VdF

Prise d'empreintes, au Musée de la Princerie, Verdun (55) ©VdF

Invité en résidence à Vent des Forêts avec le soutien du Haut-Commissariat de la République en Polynésie française et de la compagnie Air Tahiti Nui, l’artiste Alexander Lee, basé à Tahiti, bénéficie du savoir-faire des artisans locaux : souffleur de verre, chaudronnier, tailleur de pierre… pour la réalisation de son tapa’o  ‘Ōfa’i, Pierre Lune destiné aux sentiers.

Alexander Lee, dans l'entreprise ITP Carrière (Senonville, 55) ©Thomas Hermann

Alexander Lee, dans l'atelier de Jean Bergeron à Nicey-sur-Aire © Julie Vuillaume

Alexander Lee, dans l'entreprise ITP Carrière (Senonville, 55) ©Julie Vuillaume

Alexander Lee, dans l'atelier de Richard Ozik (Arrigny, 51) ©VdF

Mengzhi Zheng prépare l’installation d’une grande structure métallique aux formes architecturales colorées, une cabane tout en transparence, en forme de Folie.

Mengzhi Zheng, dans l'entreprise TSM Laquage à Chauvoncourt

Dans l'entreprise TSM Laquage à Chauvoncourt

Dans l'entreprise TSM Laquage à Chauvoncourt

Mengzhi Zheng, dessin préparatoire

Pour Eighties Lo fi, Cédric Esturillo s’essaie à différentes techniques dont la céramique, la taille de pierre de Senonville, la sculpture sur bois avec Jean Bergeron, à Nicey-sur-Aire et le verre dans l’Atelier Gamil de Saint-Mihiel.

Eighties lo-fi, sur le circuit du Gros Charme

Installation de l'œuvre en forêt

Une chimère de Cédric Esturillo en cours de réalisation

Cédric Esturillo, dans l'atelier de Jean Bergeron ©VdF

Cédric Esturillo, dans l'atelier de Jean Bergeron ©VdF

Cédric Esturillo, dans l'atelier de Jean Bergeron ©VdF

Cédric Esturillo, modelage en grés ©VdF

Cédric Esturillo, dessin préparatoire

Dans le cadre de la Saison Africa2020 mise en œuvres par l’Institut français, Vent des Forêts a invité deux artistes originaires du continent africain :

Bill Kouélany, qui vit à Brazzaville en République du Congo, réalise en immersion dans la tuilerie Royer l’œuvre Souffles composée de 450 briques gravées à la main des mots du poète sénégalais Birago Diop.

Étape d'inventaire et d'assemblage des mots ©VdF

L'œuvre "Souffle", en cours de réalisation

Bill Kouélany copie les mots du poème dans l'atelier de la Tuillerie Royer à Soulaines-Dhuis (10) ©VdF

Bill Kouélany dans l'atelier de la Tuilerie Royer, à Soulaines-Dhuis (10) ©VdF

Jems KoKo Bi, originaire de Côte d’Ivoire, commencera en août à concevoir sa sculpture en bois qui sera le fruit de son immersion en Meuse et de ses rencontres avec les habitants.

En collaboration avec l’IRCAM (Paris), Amandine Guruceaga et le compositeur Stefano Gervasoni imaginent une œuvre à 4 mains qui fera dialoguer une sculpture en forêt, Belladonna / Phénix avec une partition sonore inédite.

Amandine Guruceaga, dans l'atelier de Dominique Rennesson (Chauvoncourt, 55)

Amandine Guruceaga et Marco Liuni (réalisateur en informatique musicale et chercheur) à l'IRCAM (Paris) ©VdF