Créations · 24 avril 2017, 08:50

Œuvres 2017 : de la cire et du chêne pour Sunoj D

Sunoj D, 2017

Sunoj D, 2017

VdF, 2016

Une pyramide composée de 44 poutres de chêne enveloppées de cire d’abeille. Voilà le projet que Sunoj D, artiste indien de Bangalore, viendra créer de juin à juillet à Vent des Forêts.

Un travail dans la droite ligne de ses œuvres récentes qui, qu’il s’agisse de peintures ou de sculptures, confrontent les matières brutes, les éléments naturels, à des objets manufacturés. Sunoj D nous interpelle ainsi sur la relation que nous avons avec nos territoires et comment ils se transforment, comment la ville et ses ramifications tentaculaires s’installent et prennent le pas sur la nature luxuriante de son pays et le monde agricole. A travers ses recherches artistiques, il essaie de comprendre les liens qui existent encore entre la cité, la campagne et leurs habitants. Il s’interroge aussi sur les images que ces deux mondes se renvoient mutuellement.

C’est un sujet primordial pour cet artiste indien qui a grandi dans la culture paysanne, dans les rizières de son grand-père, et qui voit son pays s’urbaniser de façon irrémédiable. Mais Sunoj D préfère montrer l’apaisement que peuvent apporter les éléments bruts, la sensualité qui peut se dégager des matières. L’œuvre envisagée pour Vent des Forêts sera ainsi un mélange entre le monumental des poutres empilées et la douceur de la cire, ce trésor naturel, fragile et pourtant résistant dans le temps. Couleurs, textures, ce plaidoyer pour la pureté et la simplicité des matières servira tout autant, si ce n’est mieux, sa démonstration que ne le ferait une dénonciation directe de la pollution des cités.

C’est lors de la Biennale d’art contemporain de Kochi, en Inde, à laquelle Vent des Forêts fut invité en décembre 2016 à rencontrer des artistes indiens, que le premier échange avec Sunoj D a pu avoir lieu. Il était évident que sa sensibilité trouverait à s’exprimer dans nos forêts.

Sunoj D est né en 1979 à Pallipuram (Inde), il vit et travaille à Bangalore (Inde).

Il sera accueilli en résidence de création à Vent des Forêts à partir du 23 mai 2017.
L’œuvre sera inaugurée le week-end du 14 juillet.

L’œuvre est réalisée avec l’aide de la scierie Denée et Fils de Villers-sur-Meuse et des bénévoles de Vent des Forêts.
Ce projet a été rendu possible grâce au soutien de l’ambassade de France en Inde.