Actualités  ·  12 janvier 2021, 13:06

Du café de Madame Simon à la Maison Vent des Forêts

Depuis 24 ans, soutenu par les 6 villages qui ont présidé à sa naissance et par l’engagement de ses bénévoles, Vent des Forêts s’est développé pour devenir un centre d’art reconnu et le creuset d’expérimentations artistiques incroyables. Le temps est désormais venu de déployer ses ailes plus largement, pour offrir à tous plus et mieux en terme d’accueil, d’espaces fonctionnels et de travail, de convivialité aussi. Et c’est assez naturellement que l’association a entrepris fin 2020 l’acquisition du mythique « café de Madame Simon » dans le village de Lahaymeix.

Car c’est là, dans ce café précisément, que les prémices de Vent des Forêts ont vu le jour en 1997. Lieu de réunion, de débats, et de toutes les chimères qui ont bel et bien vu le jour, sous le regard de la propriétaire des lieux de l’époque, la très renommée Fernande Simon. Avec une certaine poigne, elle tenant le café, taillait le bout de gras, faisait la popote excellemment, refaisait le monde avec la philosophie que l’âge et l’expérience permettent… Dévouée à ce café elle lui a insufflé l’âme que tous, bien au-delà des habitants du village, venaient chercher.

Un retour aux sources légitime

Ce retour aux sources est donc légitime, évident, pour Vent des Forêts qui entreprend une mue décisive, change de coquille, grandit. Franchir ce cap ne s’entend pas seulement comme un déménagement, un « changement de locaux ». L’ADN de l’association, son ancrage dans le territoire, l’implication de ses bénévoles et de ses artisans partenaires infuse déjà la future « Maison Vent des Forêts ». Un lieu ouvert, transversal, qui accueille le promeneur avant sa randonnée, renseigne, offre des espaces dédiés aux activités de production artistique, des bureaux, et fait aussi la part belle au jeune public des établissements scolaires et des centres de loisirs. Comme toute maison, son cœur est le foyer : le café. Avant ou après sa randonnée, le promeneur en excursion comme le voisin retrouvera, autour d’une boisson réconfortante, l’esprit convivial du café de village et un jardin faisant office de terrasse aux beaux jours.

Un tel projet, ambitieux dans ces proportions et dans sa générosité architecturale, nécessite une réhabilitation complète des bâtiments actuels restés en l’état de grange pour la plupart. Après l’étape de l’acquisition, et de l’achat de la licence IV par la commune, l’échelonnement des travaux est indispensable et commencera par la réfection de la toiture pendant le premier semestre 2021. L’attribution des espaces, les circulations, les choix des matériaux font l’objet d’une étude menée en collaboration avec la designer matali crasset qui connait déjà très bien les besoins de l’association, pour avoir collaboré avec elle depuis 2013 notamment sur la réalisation des Maisons Sylvestres, et avec laquelle elle est en relation de travail constante. L’ouverture du café, lui aussi associatif et centre palpitant au quotidien, pourra s’anticiper autour d’un groupe de bénévoles qui constitueront le noyau de la future équipe.

La folle aventure de la Maison repose sur la volonté et l’énergie de tous les membres et partenaires de l’association, qui savent, et prouvent depuis ses débuts que l’engagement, l’accueil, et le sourire, déplacent vraiment les montagnes.

Le projet Maison Vent des Forêts a sollicité le soutien de la Codecom Entre Aire et Meuse, du département de la Meuse, de la région Grand Est, du FNADT, de l’Europe via le fonds FEDER et du TIGA. Depuis janvier 2021, l’association est accompagnée dans sa recherche de mécènes par le cabinet Fourreau & Associés.