Œuvres 2017 · 22 février 2017, 11:01

Erik Nussbicker, des crânes et des hommes

Vent des Forêts, 2017

Vent des Forêts, 2017

Vent des Forêts, 2017

Vent des Forêts, 2017

Vent des Forêts, 2017

Erik Nussbicker, 2016

Erik Nussbicker, 2016

Vent des Forêts, 2016

Vent des Forêts, 2016

Vent des Forêts, 2017

Vent des Forêts, 2017

Vent des Forêts, 2017

Une création a priori peu commune pour un moule à gâteau. Peu importe pour la petite structure familiale Wehrling de Soufflenheim, spécialisée dans la fabrication de moules à Kouglof. Réaliser un moule pour des gâteaux en forme de crâne humain est un défi relevé avec aisance pour le père et la fille, pas si éloigné que cela de la tradition de motifs religieux présente dans leur artisanat. Aussitôt le modèle de l’artiste Erik Nussbicker entre leur main, ils en réalisent un premier moulage.

Erik Nussbicker a plusieurs projets avec Vent des Forêts. En plus de moules à Kouglof, le motif des crânes humains est aussi à l’honneur dans une œuvre en cours de réalisation avec les enseignants et élèves de la section Fonderie du Lycée Loritz de Metz. En effet, des Crânes Psychopompes, travaillés pour faire du son avec le vent, sont l’objet de la recherche de deux étudiants pour leur diplôme option fonderie.
Dans ces deux projets, la vie va s’inviter là où on l’imagine absente. Que ce soit la levure, rendant vivante la pâte versée dans les moules, ou le son émanant de froides vanités en bronze, les œuvres d’Erik Nussbicker mettent en lien le mort et le vivant.

C’est, entre autres, cette thématique forte, qui crée la beauté des œuvres d’Erik Nussbicker. Un travail pluridisciplinaire où, bien souvent, le son et la performance trouvent leur place. Des œuvres teintées de spiritualité, entre le profane et le sacré,  fruit de longues années de réflexions.

Pour compléter cet ensemble d’œuvres, qui sont pensées pour se répondre entre elles, c’est également avec des étudiants de la section bois du Lycée André Malraux de Remiremont (Vosges), le potier Richard Osik, d’Arrigny (Marne), ou le Lycée de la céramique et des Arts de Longchamps (Côte-d’Or), que va œuvrer Erik Nussbicker.

Les œuvres sont réalisées avec l’appui des élèves en section Bois du Lycée André Malraux de Remiremont (88), des élèves en option Fonderie du Lycée Loritz à Nancy (54), du potier Richard Osik (Arrigny, 51), de la poterie artisanale Gérard et Peggy Wehrling à Soufflenheim (67), et avec l’aide des bénévoles de Vent des Forêts.

Contributions autour de cet article

Enrichissez et partagez vos œuvres coups de cœur sur les réseaux sociaux.
Contribuez #ventdesforets !