Estelle Hanania, 2008

28

142Simon Bernheim grave sur 28 planches de chêne dispersées dans différentes parcelles de la forêt des mots inventés et inconnus des dictionnaires. Ces stèles font écho au Plancher de Jeannot, témoignage d’art brut laissé par un jeune paysan béarnais qui grava en 1971 le parquet de sa chambre d’un long texte sans ponctuation. Simon Bernheim propose ici une œuvre aussi graphique que sonore qu’il nous invite à décoder et à lire à voix haute.

À propos

Voir plusmoins

    • Matériaux

      chêne, pin

    • Type d'œuvre

      Visible

    • Nom du site

      Forêt communale de Pierrefitte-sur-Aire

    • Parcelle

      43

    • Lieu-dit

      Le Bois Brûlé

    • Coordonnées GPS

      48° 54′ 41.9″ N 5° 23′ 12.7″ E

    • Date de création

      2008

En surplomb du banc, de jeunes hêtres monopolisent le sous-étage, issus des grands arbres qui les ombrent. Ceux-ci ont des hanches proéminentes, un tronc parfois « vissé » et couvert de « gourmands ». Ils voisinent avec une parcelle récemment coupée à blanc.

Estelle Hanania, 2008

Estelle Hanania, 2008

Sébastien Agnetti, 2008

Simon Bernheim, 2008

Cette œuvre a été réalisée avec l'aide des bénévoles du Vent des Forêts.

Contributions autour de cette œuvre

Enrichissez et partagez vos œuvres coups de cœur sur les réseaux sociaux.
Contribuez #ventdesforets !