Marine Calamai, 2014

Enraciné

192Douglas White met à jour le système racinaire de deux grands arbres. Il révèle subtilement des interactions microscopiques et l’architecture des réseaux invisibles qui tissent la forêt. Par soustraction de l’humus, il rend visible sans le manipuler l’écheveau de racines, structure vivante qui apparaît à la surface en un tapis inextricable et fragile, matrice essentielle de la vie végétale d’un sous-bois.

À propos

Voir plusmoins

    • Matériaux

      terre, racines, érable et hêtre sur pied

    • Type d'œuvre

      Visibles

    • Nom du site

      Forêt communale de Dompcevrin

    • Parcelle

      21

    • Coordonnées GPS

      48° 55′ 34″ N 5° 26′ 38″ E

    • Commanditaire

      Vent des Forêts

L'œuvre est située dans une ancienne carrière d’extraction de pierre à bâtir (chaille) et de remblai, ayant été aménagée en abri d’arrière-front en 14-18. Elle a été ensuite colonisée par l’érable sycomore, le hêtre, le noisetier, le charme et le saule marsault. Sur les bords de l’excavation le muguet forme quelques taches.

Marine Calamai, 2014

Marine Calamai, 2014

Marine Calamai, 2014

Marine Calamai, 2014

Marine Calamai, 2014

Marine Calamai, 2014

Marine Calamai, 2014

Les dessous de l'affaire : Douglas White révèle ce qui se trame sous nos pieds

Arnaud Fuzelier, 2014

  • Environnement
  • Tellurique

Cette œuvre a été réalisée avec le soutien de l’entreprise MBW France, de l’INRA Champenoux, avec l'aide des bénévoles du Vent des Forêts.

Contributions autour de cette œuvre

Enrichissez et partagez vos œuvres coups de cœur sur les réseaux sociaux.
Contribuez #ventdesforets !