Morgane Rul, 2014

Globe

184Maarten Vanden Eynde agrège sur le site d’un ancien dépotoir de village les rebuts de notre société de consommation en une sphère géante. Stoppée dans sa course, cette masse d’objets ayant appartenu aux familles du territoire, s’érige en effigie stupéfiante de notre société moderne. Cette sculpture explicite les enjeux écologiques contemporains et agit comme un miroir grossissant des menaces encore mésestimées qui pèsent sur une nature fragile.

À propos

Voir plusmoins

    • Dimensions

      Ø8 m

    • Matériaux

      objets usagés, structure métallique

    • Type d'œuvre

      Visibles

    • Lieu-dit

      Le Capucin

    • Coordonnées GPS

      48° 52′ 60″ N 5° 24′ 51″ E

    • Date de création

      2013

Ancienne carrière de sables qui servit de dépotoir durant les années soixante-dix avant d’être réhabilitée en 2013. Quelques plantes appréciant les sols riches en nitrates, telles que le rumex ou le chardon-Marie, rappellent la précédente fonction du lieu tandis que les érables sycomores ferment peu à peu le point de vue sur la vallée du Rehaut et sur le clocher de Fresnes-au-Mont.

Camille Gresset, 2013

Gregory Joltok, 2014

Guillaume Ramon, 2013

Daniel Wambach, 2013

Morgane Rul, 2013

Camille Gresset, 2013

Camille Gresset, 2013

Camille Gresset, 2013

VdF, 2013

Maarten Vanden Eynde, 2012

Voyage au centre de la Terre

Estelle Chrétien, 2013

Cette œuvre a été réalisée en partenariat avec le service environnement de la Communauté de communes Entre Aire et Meuse, la Communauté de communes du Sammiellois (déchetterie de Chauvoncourt), l’entreprise Cheval Equipement, l’expert en métaux Francis Del, la chaudronnerie Rennesson, avec l’aide des habitants de Rupt-devant-Saint-Mihiel et les bénévoles du Vent des Forêts.

Contributions autour de cette œuvre

Enrichissez et partagez vos œuvres coups de cœur sur les réseaux sociaux.
Contribuez #ventdesforets !