Catherine Beloeil, 2013

La forêt m’est témoin

034Catherine Beloeil plante des étiquettes de jardinage surdimensionnées au pied de neuf grands arbres d’une futaie. Habituellement utilisées pour repérer et identifier les semis, elles nous incitent à observer les spécimens choisis de façon arbitraire, sortis de l’anonymat sans pour autant avoir été nommés ou décrits. En domestiquant ainsi une partie de forêt, l’artiste classe, catégorise, agence un nouvel espace végétal, sollicite l’attention et la curiosité du promeneur.

À propos

Voir plusmoins

    • Matériaux

      bois, peinture, fer à béton

    • Type d'œuvre

      Disparue

    • Nom du site

      Forêt domaniale de Marcaulieu

    • Parcelle

      10

    • Coordonnées GPS

      48° 56′ 21″ N 5° 26′ 48″ E

    • Date de création

      1999

L'œuvre est implantée dans la Grande Tranchée, « tranchée » étant un terme forestier pour désigner une ouverture dans un massif boisé, qui offre une profondeur de champ visuel peu fréquente en forêt. Elle est favorable au repérage des cerfs, chevreuils, sangliers ou renards qui habitent les lieux. Ici le hêtre domine et marque les premiers plans des nuances grises de son écorce lisse.

Claude Teter, 2003

Claude Teter, 2003

Catherine Beloeil, 1999

Cette œuvre a été réalisée avec l'aide des bénévoles du Vent des Forêts.