Loup Godé, 2015

Padauk Tree

197Aung Ko sculpte et immortalise les bourgeons des fleurs du Padauk Tree, arbre traditionnellement au centre des festivités du nouvel an birman. Symbole de joie et de prospérité, ces fleurs d’un jaune vif en attente d’éclosion surgissent d’un chêne dont il ne subsiste que quelques branches en hauteur. Elles expriment pour l’artiste les mutations politiques en cours en Birmanie, l’espoir d’une ouverture vers plus de démocratie et d‘une nouvelle vitalité pour ce pays.

À propos

Voir plusmoins

    • Dimensions

      25 m

    • Matériaux

      chêne sur pied, chêne, tiges métalliques, peinture

    • Type d'œuvre

      Visible

    • Nom du site

      Forêt communale de Nicey-sur-Aire

    • Coordonnées GPS

      48° 54′ 25″ N 5° 23′ 8″ E

    • Date de création

      2015

Le chêne qui porte l'œuvre est moribond, en « descente de cime ». Suite au fort balancement de son tronc au cours de la tempête de décembre 1999 ses racines ont été endommagées, réduisant ses capacités à absorber de l’eau. Les périodes de canicule estivale qui ont suivi ont provoqué le dépérissement de ses hautes branches, prélude presque inéluctable d’un desséchement complet sur pied.

Loup Godé, 2015

Loup Godé, 2015

Loup Godé, 2015

Loup Godé, 2015

Loup Godé, 2015

Loup Godé, 2015

Cette œuvre a été réalisée en partenariat avec le Palais de Tokyo et le Pavillon Neuflize OBC, avec l'aide de l'artisan sculpteur Jean Bergeron et des bénévoles du Vent des Forêts, avec le soutien de la scierie Denée.

Contributions autour de cette œuvre

Enrichissez et partagez vos œuvres coups de cœur sur les réseaux sociaux.
Contribuez #ventdesforets !