Sébastien Lacroix, Aire cellulaire ©Sébastien Agnetti

Aire cellulaire

160Sébastien Lacroix a planté dans un espace dégagé 49 conifères issus de graines recueillies dans sept villes européennes situées sur le 7e méridien : Turin (it), Berne (ch), Strasbourg (fr), Luxembourg (lx), Liège (be), Essen (de) et Groningen (nl). Sélectionnées et mises en germination avec l’aide de l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA), implantées selon un schéma géométrique, elles visent à créer avec le temps de façon expérimentale un conservatoire de pins des villes, une « forêt urbaine », une forteresse végétale.

À propos

Voir plusmoins

    • Matériaux

      conifères, acier, plastique

    • Type d'œuvre

      Visible

    • Nom du site

      Forêt communale de Dompcevrin

    • Parcelle

      20

    • Coordonnées GPS

      48° 55′ 28.02″ N 5° 26′ 38.003″ E

    • Date de création

      2010

Aire cellulaire est implantée sur une friche remplaçant la futaie jetée bas par la tempête de 1999, où domine le noisetier, l’aubépine et le cornouiller sanguin, ainsi que le peuplier tremble dont les petites feuilles arrondies et crénelées s’agitent au moindre souffle de vent. Le sceau-de-Salomon, reconnaissable à sa tige arquée et le muguet sont bien présents dans le tapis herbacé.

©VdF

©Hadrien Franceschini

©VdF

©VdF

©Sébastien Lacroix

Cette œuvre a été réalisée avec le soutien de INRA Champenoux, avec l'aide des bénévoles du Vent des Forêts.