Alexander Lee, Madonnes Mandorie

Madonnes Madorie

240Dans la lignée de son œuvre ’Ōfa’i, Pierre Lune réalisée en 2021, Alexander Lee poursuit sa réflexion sur l’histoire coloniale de la Polynésie française. Il fait dialoguer l’iconographie chrétienne avec l’imagerie autochtone en offrant 3 sculptures en bois aux niches extérieures de l’église du village de Ville-devant-Belrain. En forme de mandorie (ovale ou d’amande), elles font référence aux divinités féminines et incarnent le veri, animal totem de l’artiste. Cet amalgame de symboles questionne l’évangélisation des populations polynésiennes et évoque un moment de nos l’histoires où le regard sur les effigies païennes change.

À propos

Voir plusmoins

    • Matériaux

      chêne, pin

    • Type d'œuvre

      Visible

    • Coordonnées GPS

      48° 52′ 10,9″ N 5° 20′ 13,6″ E

    • Date de création

      2022

Alexander Lee, Madonnes, Mandories ©saicille

Alexander Lee réalise ces sculptures dans l'atelier de l’ébéniste Christophe Rimlinger ©saicille

L’œuvre a été réalisée avec le soutien d'Air Tahiti Nui, avec l’aide de l’ébéniste Christophe Rimlinger - Les Meubles de mon Grand-père (Villotte-sur-Aire), le sculpteur sur bois Jen Bergeron (Nicey-sur-Aire), Guy Otenin (Neuville-en-Verdunois),
Sébastien Coutarel - Métallerie d’art (Villotte-sur-Aire) et les bénévoles de Vent des Forêts.