Patrick Demazeau, Mobilier désurbanisé ©Elisa Bertin

Mobilier désurbanisé

004Patrick Demazeau (dit Made) crée un dialogue tangible entre un banc public et le hêtre qui traverse son assise. Invité à faire une halte le promeneur se trouve au plus près de ce qu’il vient observer, un arbre avec lequel il peut converser en toute intimité. L’imbrication des deux éléments, à la fois simple et absurde, évoque l’escapade d’un mobilier urbain en quête d’espace sauvage et un arbre en liberté que la ville n’arrête pas.

À propos

Voir plusmoins

    • Dimensions

      07x2x0,78 m

    • Matériaux

      Sapin, acier, peinture

    • Type d'œuvre

      Visible

    • Nom du site

      Forêt communale de Pierrefitte-sur-Aire

    • Parcelle

      23

    • Lieu-dit

      La Hirmont

    • Coordonnées GPS

      48° 55′ 04.5″ N 5° 21′ 22.6″ E

    • Date de création

      1997

  • Accessible aux personnes à mobilité réduite

En lisière d’une jeune futaie de hêtres, un spécimen au tronc fourchu fait partie intégrante de l’œuvre. Quelques charmes reconnaissables à leur tronc cannelé et des merisiers à l’écorce luisante sont également visibles aux alentours. Au sol, l’anémone sylvie, toxique par simple contact avec la peau, et le lierre au feuillage persistant, couvrent densément la litière.

©Bruno Lion

©Marine Calamai

©Marine Calamai

©Lucas Kozak

Cette œuvre a été réalisée avec l'aide des bénévoles du Vent des Forêts.