Elisa Bertin, 2018

Mobilier désurbanisé

004Patrick Demazeau (dit Made) crée un dialogue tangible entre un banc public et le hêtre qui traverse son assise. Invité à faire une halte le promeneur se trouve au plus près de ce qu’il vient observer, un arbre avec lequel il peut converser en toute intimité. L’imbrication des deux éléments, à la fois simple et absurde, évoque l’escapade d’un mobilier urbain en quête d’espace sauvage et un arbre en liberté que la ville n’arrête pas.

À propos

Voir plusmoins

    • Dimensions

      07x2x0,78 m

    • Matériaux

      Sapin, acier, peinture

    • Type d'œuvre

      Visible

    • Nom du site

      Forêt communale de Pierrefitte-sur-Aire

    • Parcelle

      23

    • Lieu-dit

      La Hirmont

    • Coordonnées GPS

      48° 55′ 04.5″ N 5° 21′ 22.6″ E

    • Date de création

      1997

  • Accessible aux personnes à mobilité réduite

En lisière d’une jeune futaie de hêtres, un spécimen au tronc fourchu fait partie intégrante de l’œuvre. Quelques charmes reconnaissables à leur tronc cannelé et des merisiers à l’écorce luisante sont également visibles aux alentours. Au sol, l’anémone sylvie, toxique par simple contact avec la peau, et le lierre au feuillage persistant, couvrent densément la litière.

Bruno Lion, 1997

Marine Calamai, 2014

Marine Calamai, 2014

Lucas Kozak, 2017

Cette œuvre a été réalisée avec l'aide des bénévoles du Vent des Forêts.