Actualités  ·  04 mai 2021, 16:42

La nature célébrée à l’école Maginot

Les tissus peints par les enfants ©Bambou Touze

Le mois de mars a été l’occasion pour les artistes visuelles bricoleuses, Marion Bouture, Mathilde Barbey et Juliette Faye (Club Superflux) de mener à terme le projet “Parade” à l’école élémentaire Maginot de Belleville-sur-Meuse. Sur la thématique de l’environnement, les ateliers, proposés par les artistes, ont permis aux enfants d’observer la nature en ville, de s’exercer au dessin, à la peinture sur tissu et à la poésie. Ils ont aussi bricolé pour permettre l’installation de leur production dans la cour de récréation nouvellement rénovée.

Le projet “Parade” remodelé

Initialement imaginé pour l’année scolaire 2019-2020, le projet nommé “Parade” prévoyait la création finale de banderoles, chasubles et drapeaux pour permettre aux enfants de défiler dans les rues de leur ville lors d’une manifestation joyeuse et colorée. La crise sanitaire a poussé le Club Superflux à repenser son projet initial pour proposer à la rentrée 2020 un nouvel entrain : une installation poétique, festive et colorée dans la cour de récréation.

Janvier : la rencontre

En janvier, les artistes sont intervenus pour une présentation du projet auprès de 4 classes de l’établissement scolaire : CE1/CE2, CE2, CM1/CM2 et CM2. Ce fut aussi l’occasion d’un premier atelier où chaque classe a été divisée en 3 groupes permettant ainsi aux 3 artistes de mener des actions différentes simultanément. Un premier dispositif a permis aux enfants de récolter des éléments naturels à proximité de l’école pour les interpréter par le dessin, afin de composer des motifs. Un second atelier a été mis en place pour cette fois-ci aborder la notion d’échelle d’un objet. Enfin, le troisième dispositif était basé sur l’écriture et la composition de slogans poétiques à partir de jeux de mots.

Jouer sur l'échelle des objets par transparence ©Juliette Faye

Réinterpréter des éléments naturels avec une couleur unique et la contrainte du petit format ©Julie Willaume

De mots à poèmes: le jeu! ©Blandine Hatton

Des poèmes à lire, à relire et à partager ©Julie Willaume

Mars : les ateliers

De retour en mars pour deux semaines intenses de pratique artistique, les artistes offrent aux enfants, de nombreuses leçons de bricolage. Tout d’abord, les enfants ont redécouvert les dessins, les textes et trésors naturels collectés en janvier. Ils ont ainsi puisé dans cette source de formes pour composer des motifs, qu’ils ont ensuite reproduits sur des tissus, puis peints. Les slogans, créés en janvier, ont été reformulés pour devenir des questionnements, des messages poétiques traduisant un amour de la nature et la mise en beauté des petites choses du quotidien.

De jeux à mots à slogans poétiques ©Julie Willaume

La planète va disparaître... ©Blandine Hatton

Travail des motifs ©Julie Willaume

Les motifs sont reproduits sur le tissu ©Julie Willaume

Les tissus peints par les enfants ©Bambou Touze

Une scénographie réfléchie, plaçant une grande banderole de fanions verticaux installée entre trois arbres à 8 mètres de hauteur, grâce à une aide précieuse des services techniques de l’agglomération de Verdun. Implantés dans un parterre à proximité des zones de repos, 4 totems ayant des figures bienfaitrices exposent leurs vêtements colorés. Plusieurs suspensions – lampions, composés d’abat-jour recyclés, viennent désormais parer les lampadaires de milles couleurs. La cour est aujourd’hui animée par ces installations, agitées au rythme du vent, dans une explosion de couleurs, marquée par l’orange, le vert et le bleu.

Découpage des tissus et composition des totems ©Bambou Touze

Bricolage: les enfants agraffent les tissus sur les tasseaux de bois ©Blandine Hatton

Installation des totems ©Blandine Hatton

Mise au point des parures pour lampadaires ©Bambou Touze

Les parures installées ©Blandine Hatton

Installation des bannières ©Blandine Hatton

Ecole Maginot de Belleville-sur-Meuse / 92 élèves / 50h / Club Superflux

Ce projet est rendu possible grâce au soutien de la DRAC Grand-Est et de l’Académie Nancy-Metz dans le cadre du dispositif « projet fédérateur ».