Actualités  ·  02 juillet 2019, 16:35

Créer et penser les habitats avec l’artiste Marion Bouture

Abris miniatures, ©Florence Grappin

Artiste plasticienne, Marion Bouture est intervenue à l’école de Triaucourt-en-Argonne entre le mois de mars et le mois de juin 2019 pour un atelier artistique autour de l’habitat avec l’aide constante et précieuse de l’équipe enseignante. De l’œuf reproduisant le ventre de la mère à la cabane au fond du jardin, l’artiste travaille l’idée d’habitat sous toutes ses formes et adaptée à tous les âges. Un projet dont la continuité est originale puisqu’une capsule temporelle introduite dans le jardin de l’école, reverra le jour autour des mêmes élèves d’ici l’année 2034 !

L’œuf, premier habitat

Pour les plus petits, un travail autour du premier habitat sous la forme d’un œuf faisant référence au ventre de la mère a été proposé par l’artiste. Après des séances de réflexion et de photographies autour des couleurs et matières de la peau et de la vie dans cet habitat, les élèves ont pu chacun commencer à confectionner leurs propres œufs. Fabriqués de papiers mâchés aux textures et couleurs du corps, les élèves ont imaginé leurs positions et leur quotidien au sein du ventre (jouer aux jeux vidéo, dormir etc.) et personnalisé leur œuf.

Les couleurs de la peau, ©Marion Bouture

Imagination de la posture dans le ventre de la mére, ©Marion Bouture

Création des matières et couleurs de l'oeuf, ©Florence Grappin

Œufs évoquant le ventre, ©Florence Grappin

Œufs évoquant le ventre, ©Florence Grappin

 

Des petits abris à la cabane à taille humaine

Les moyennes sections, ont été invitées à travailler autour de la cabane de leur rêve. Pour cela, chacun a réalisé son abri miniature à partir de différents matériaux tels que cures dents, cotons, papier, colle, feutres etc. Du tipi à l’industrie, les miniatures étaient plurielles, originales et crées avec attention et minutie. Afin de pouvoir mettre en valeur les idées de chacun, une cabane collective s’inspirant de toutes les miniatures a été réalisée. Construite à partir de bois et badigeonnée de bleu, vert, jaune etc. la cabane devient un lieu central de rencontres, rassemblements et jeux dans le jardin de l’école.

 

Abris miniatures, ©Florence Grappin

Abris miniatures, ©Florence Grappin

Abris miniatures, ©Florence Grappin

Cabane inspirée des abris miniatures, ©Florence Grappin

Cabane inspirée des abris miniatures, ©Florence Grappin

Cabane inspirée des abris miniatures,©Florence Grappin

Des messages prêts à parcourir le temps !

Pour les CM2, c’était une création digne d’un ouvrage de science-fiction, la capsule temporelle. Son objectif, devenir habitat et contenant en se  remplissant de messages écrits par les élèves qui donnent leurs avis sur le territoire dans lequel ils habitent (écologie, vie citoyenne etc.). Après avoir creusé un espace dédié à son introduction dans le jardin, la capsule a été recouverte par les élèves et sera réouverte par les élèves eux même dans 15 ans. L’occasion de découvrir l’évolution de leur territoire et de leurs propres pensées.

 

Capsule temporelle, ©Florence Grappin

Capsule temporelle,©Florence Grappin

Capsule temporelle, ©Florence Grappin

Capsule temporelle, ©Florence Grappin

Un résultat satisfaisant : Une définition et une monstration de l’habitat pluriels et des élèves grandis et réjouis !Ma

Ecole de Triaucourt-en-Argonne /119 élèves / 50 heures

Avec l’artiste Marion Bouture